ça bouge chez 1-ter-net !
Webmarketing

F U D , stratégie gagnante pour … Google

Article posté par | Le

J’évite habituellement de communiquer sur les affaires perdues car il parait que ce n’est pas bon pour la communication dans un univers où tout est effet d’annonce et mensonge. Et puis, j’écrirais plus d’articles sur les affaires perdues que sur le reste. Je vais m’affranchir de cette règle pour illustrer la stratégie de Google. Cette stratégie nommée FUD par d’autres que moi, Fear, Uncertainty, Doubt, ce qui veut dire en français, Peur, Incertitude et Doute est une technique de vente qui consiste, selon la définition de Wikipedia, « à tenter d’influencer autrui en diffusant des informations négatives, souvent vagues et inspirant la peur. Terme initialement utilisé pour qualifier une tactique de désinformation d’IBM, la FUD est utilisée plus largement au xxie siècle ».

Google en fait un brillant usage. En créant à un rythme accéléré, maintenant c’est tous les deux mois, des mises à jours, de nouveaux filtrages, en communiquant sur cela, Google crée cet état d’instabilité* qui favorise la vente de ses publicités. Ces changement dans le référencement naturel sont faits sans que personne ne constate une amélioration de la qualité des recherches.

Il y a deux mois, je fais une recommandation pour un prospect qui consulte 3 ou 4 agences, le premier retour est plutôt positif, nous sommes moins chers, nous avons une expertise reconnue en référencement, et le travail de notre recommandation est apprécié. Aujourd’hui le prospect m’informe que l’affaire est perdue pour nous parce que sur un autre site pour une autre de ses activité, leur site a perdu 30 % de son trafic en mai comme suite à la mise à jour de l’algorithme Penguin 2.0. En conséquence, il choisit un autre prestataire pour faire des Adwords, du display, et créer du contenu. Nous avions évidemment proposé aussi cela mais en conservant pour le moyen et le long terme, une prestation de référencement naturel. Oui, il y a de l’instabilité dans les résultats du référencement naturel mais cela reste le moyen d’acquisition de trafic le moins cher. Baisser le coût d’acquisition de ses visiteurs est l’enjeu majeur du commerce en ligne, le patron d’un grand site marchand contraint à la mise en redressement et à la vente de la société qu’il a créée vient d’en faire les frais. Dans un article récent, il avoue avoir trop misé sur les moyens comme les places de marchés, le web marketing dont Adwords qui  ont un coût en constante augmentation. A la moindre baisse de la croissance, c’est le défaut de trésorerie. Toujours plus d’acteurs pour les mêmes mots, le prix des mots clés aux enchères permanentes, un seul fournisseur pour le trafic. Tout mettre ses œufs dans ce panier là, c’est risqué. Et qui gagne à la fin ? Comme toujours Google.

* je pense que le gouvernement actuel pratique la même politique avec les entreprises mais je n’en vois pas le but.