ça bouge chez 1-ter-net !
Webmarketing

Google Shopping devient local

Article posté par | Le

Après Google Adwords Express, permettant la publication d’annonces Adwords sur Google Map et le réseau de recherche, Google continue d’explorer ce marché en lançant « Google shopping PLA Local (Liste de produits d’annonces) et en proposant des vitrines locales (« Local Storefronts »).

Actuellement cette option n’est disponible qu’en accès restreint. Seuls certains détaillants résidant aux États-Unis y ont accès. Mais on devine facilement le potentiel de cette nouveauté dans une stratégie de conversion. Outre le fait de créer une nouvelle porte d’entrée en mode « Géolocalisation » pour les grandes marques et les gros distributeurs, elle devient un nouvel outil très puissant pour les petits commerçants de détail.

Google veut offrir une vitrine locale pour le commerce de détail.

Actuellement, il est nécessaire d’être e-commerçant pour pouvoir ouvrir un compte « Google merchant » et réaliser des PLA. Grâce à cette nouvelle fonctionnalité, les commerçants pourront mettre en ligne leur catalogue produit sans avoir de e-commerce. À partir de Google merchant, ils pourront télécharger un fichier de données (type .csv ou .txt) pour le transformer en flux et leur permettre d’apparaître dans Google Shopping. La vitrine locale présentera :

  • Une description du produit
  • Le prix
  • La disponibilité en magasin (magasin physique)
  • Les autres produits disponibles dans le magasin.

Local-storefront_google

Google donnera donc la possibilité aux commerçants de proximité d’avoir un catalogue produit en ligne afin d’attirer dans leur magasin physique les internautes en fonction de leur recherche et en fonction de leur localisation. Objectif : leur proposer le bon produit, sa disponibilité et tout ça à quelques pas de leur position géographique.

Comment ? Tout simplement en leur permettant d’afficher leur annonce dans les PLA sur le réseau de recherche. On parlera alors de PLA Local. Pourquoi local ? Tout simplement, parce que le commerçant ne sera intéressé que par les internautes effectuant une recherche dans un rayon de x km autour de son magasin.

Par exemple :

Je suis en ville et mon téléphone sonne. Je consulte et m’aperçois que c’est une alarme que j’ai configurée afin de me rappeler l’anniversaire de mon amie qui aura lieu… ce soir. Il est 18h30. Je cherche rapidement à me souvenir du nom d’un nouveau parfum dont elle m’avait parlé il y a quelques semaines. Ah oui, je m’en souviens. Vu l’heure pas le temps de faire toutes les parfumeries. Vite, une recherche sur mon Smartphone via le moteur de recherche Google et hop voici le type de résultat que Google me propose :

google-shopping-pla-local

Ouf, une parfumerie sur Nantes propose ce produit. Je clique sur l’annonce (PLA local) et consulte la page produit. Celle-ci m’indique que celui-ci est disponible en magasin. Juste au dessous de la description produit, je visualise la localisation du magasin sur un plan Google Map. Je clique sur le bouton « Itinéraire » présent sous la carte et lance un une recherche d’un itinéraire de ma position actuelle jusqu’au magasin. 18h45, j’arrive au magasin, achète le produit et évite un drame.

On comprend bien tout l’enjeu de Google en proposant cette nouvelle fonctionnalité. La refonte des annonces Google Adwords en annonces universelles présageait de nouveaux services et surtout une nouvelle clientèle pour le programme de Google Adwords.

Et pour le vendre, Google a des arguments de poids pour attirer le chaland.

  • Mise à disposition d’un catalogue en ligne géolocalisé
  • Une vitrine de première ordre : Google Shopping / PLA sur réseau de recherche
  • Une interface d’administration des publicités complètes : Google Adwords
  • Une très forte présence de son OS Android sur les Smarphones : 70% de part de marché

Facturation Google PLA Local

La facturation sera similaire à celles des PLA. Les PLA seront facturés aux coût par clic. Par contre, toutes les actions réalisées sur la vitrine locale y compris les appels téléphoniques sont gratuites. Pour le suivi, Google fournira des rapports de performances de clic par emplacement.

Bref, tous les ingrédients sont déjà réunis pour augmenter le CA de Google. Ce nouveau service devrait être généralisé avant la fin de l’année aux Etats-Unis. Pour l’instant, Google semble le tester et propose aux commençants américains de s’inscrire via le formulaire >lien du formulaire<

Actuellement, aucune date n’est annoncée pour son déploiement en France.

Et vous que pensez-vous de ces nouvelles fonctionnalités de Google?