ça bouge chez 1-ter-net !
Webmarketing

La rentabilité du web

Article posté par | Le

Contexte économique difficile signifie souvent des restrictions budgétaires. Ainsi, nous sommes souvent confrontés à des clients qui hésitent ou qui n’osent pas investir dans leur visibilité web de crainte de perdre de l’argent, de ne pas être rentable.

Pourtant, un site pour être utile se doit d’être visible et les deux moyens les plus efficaces pour être vu de ses clients sur la toile sont le référencement naturel et les liens sponsorisés (Google Adwords).
Toutes les entreprises, qu’elles soient sur le web ou non sont confrontés au même impératif de se faire connaître de ses clients potentiels et de les amener à acheter auprès d’elles. Le coût d’acquisition de ses clients est un élément déterminant pouvant distinguer une entreprise en difficulté d’une entreprise prospère.

Pour tous ceux qui hésitent à cause des coûts de campagne de liens sponsorisés ou de référencement naturel, voici l’exemple d’un de nos clients.
Le site a été lancé fin mars 2012. Afin d’améliorer sa visibilité et sa notoriété, nous avons commencé notre prestation de référencement naturel dès mise en ligne du site. Observant la présence de la majorité de ses concurrents sur les liens sponsorisés et les premiers effets positifs du référencement, le client a suivi nos conseils de développer des campagnes Google Adwords à partir du mois de juin.

Coût d’acquisition du trafic

En nous basant sur les dépenses effectuées par le client entre le 1er juin 2012 et le 30 avril 2013, nous obtenons les coûts d’acquisition suivants :

 

Coût d’acquisition d’une visite

Coût d’acquisition d’une vente

Liens sponsorisés

0,21 €

0,87 €

Référencement naturel

0,09 €

0,16 €

Le client a débuté ses campagnes de liens sponsorisés timidement, augmentant petit à petit son budget en réalisant ce que cela lui apportait. En plus de générer suffisamment de vente pour couvrir les fraits dépensés, les liens sponsorisés Google Adwords ont l’avantage de voir rapidement la rentabilité d’une campagne ou l’intérêt d’un mot-clé.

Peu de moyens de promotion ont des coûts d’acquisition aussi faible que les campagnes Adwords et le référencement naturel. Télévision, affichage publicitaire, publicité dans des magasines, distribution de prospectus… l’emplacement pour la publicité coûte cher sans même compter la création de votre support (vidéo, affiche, encart).
La visibilité sur le web se démarque aussi par la possibilité de mesurer les performances des campagnes avec précision. En outre, vos clients n’ont pas la désagrable impression d’être sollicité puisque ce sont eux qui font la démarche de vous chercher.

Multiplier les sources de trafic

En regardant ces chiffres, il semble que le référencement naturel soit un moyen beaucoup plus intéressant de créer du trafic et des ventes. Mais les liens sponsorisés ont sans doute permis de réaliser des ventes indirectes.

En effet, voici quelques aperçus du parcours de recherche des internautes avant une vente :

chemin de conversion1chemin de conversion2chemin de conversion3

Les chemins de conversion permettent de remarquer que de nombreux internautes n’achètent pas dès la première visite. Ils font plusieurs recherches et accèdent au site par différents biais avant de prendre la décision d’achat.

conversions indirectes

Cela souligne l’importance de multiplier ses canaux de visibilité. Vous devez faire attention à rendre chaque canal rentable mais le profit apporté peut être plus important que ce que vous croyez percevoir au premier abord.
Multipliez vos sources de trafic vous rend également moins dépendant de chacune. Lorsque les règles changent ou en cas d’incident (sur le référencement naturel notamment), votre site n’est pas complètement dépourvu de ressources.

 

La visibilité est un élément important mais d’autres leviers webmarketing peuvent également être amorcés pour améliorer les ventes ou les contacts d’entre eux. Sur le site de ce client, nous pourrions par exemple tester différentes présentations, jouer sur l’ergonomie du site, afin d’améliorer le taux de conversion.