ça bouge chez 1-ter-net !
Webmarketing

Les 7 péchés capitaux du SEO

Article posté par | Le

Les 7 péchés capitaux du social média  m’a donné l’idée de chercher ces mêmes péchés pour le SEO.

Gourmandise

Le référencement naturel se définit par du plus. Plus, plus, plus, on en veut toujours plus. Plus de liens, plus de PR, plus de mots-clés positionnés, plus de premières positions, plus de trafic, plus de transformations. On veut être présent partout : sur des sites partenaires, sur les réseaux sociaux, sur Google bien sûr, sur des blogs, des forums, des annuaires, des CP.

On en veut tellement plus qu’en serons nous un jour gavé ?

Le principal danger de ce péché, c’est bien sûr de brûler nos cartes face au dieu Google. Les soumissions massives  sur les bons spots grillent tous les bons plans.

Paresse

Directement lié à la Gourmandise, ce péché nous incite à l’automatisation et aux bons plans faciles. Par paresse, on utilise des outils de soumissions automatiques, on utilise les plans facile, les annuaires et les footprints sans imagination. De ce fait, la Paresse est sans doute le péché le plus facilement sanctionné par le Dieu Google.

Le SEO est aussi paresseux quand il n’utilise que cet outil marketing pour générer du trafic et des conversions.

Avarice

Le SEO est avare. Conscient qu’il s’agit certainement du levier webmarketing le plus rentable et le plus durable, le SEO s’efforce d’obtenir de bons résultats pour se passer d’autres outils de génération de trafic, en particulier Google Adwords.

Mais attention ! Les liens sponsorisés et le référencement naturel sont complémentaires pour optimiser la création de trafic et ses conversions.

Colère

Voilà un péché que le SEO ressent fréquemment. Il tombe dans ce péché quand ses concurrents au contenu et au linking moins bons passent devant lui. Il tombe aussi dans ce péché chaque fois que le dieu Google accentue le contrôle de son travail. Un des effets récurrent est l’envie de chasser le Panda ou le Pingouin.

Luxure

Le SEO est victime du péché de luxure, assidu de la partouze de liens (http://www.partouzedeliens.info/), grand pratiquant de l’échangisme (même si cette tendance diminue), amateur de SMX, le SEO aime être bien entouré (par exemple, il se réunit souvent en convention avec d’autres SEO pour échanger)

Réseautage, échangisme de liens, partouze de liens

Orgueil

Le SEO est forcément orgueilleux. Il a sué sang et eau pour obtenir les positionnements de ses sites et il en est fier. Il peut en parler des heures.

Mais le SEO se laisse aussi gagné par son orgueil chaque fois que ses sites perdes leur positionnement. Car c’est bien connu, comme on peut le voir sur les forums spécialisés, c’est toujours un bug de Google qui provoque sa chute, jamais une erreur dans son travail…

Envie

Particulièrement jaloux, le SEO envie tous les sites qui sont devant le sien. A tel point qu’il va étudier leurs liens et leurs contenu pour tenter de les imiter et de les surpasser.