ça bouge chez 1-ter-net !
Webmarketing

WordPress.com dévoile WordAds, sa régie publicitaire en ligne

Article posté par | Le

WordAds est un service de publicité crée par WordPress.com pour rémunérer les blogueurs influents triés sur le volet. Dans un marché dominé par Google Adsense, ce nouveau venu pourra-t-il percer ?

WordPress lance WordAds

Faut-il encore présenter WordPress ? Le logiciel Open Source de CMS est la plateforme de blog la plus populaire au monde avec 50 000 nouveaux sites par jour. C’est un outil idéal pour la création de site internet à la fois amateur et professionnel, vitrine et marchand. Il a largement fait sa place dans un marché alors voué à SPIP et Mambo, en proposant un hébergement gratuit sous le nom de domaine .wordpress.com. Son template téléchargeable est très plébiscité : il est utilisé par des sites comme celui de la célèbre chaîne CNN !

Trêve de nostalgie; le CMS a annoncé la création d’une régie publicitaire pour WordPress, WordAds, sur le site de la maison-mère, Automattic. Le principe est bête comme chou : les blogueurs qui le souhaitent, et qui auront passer la sélection de WordPress, afficheront des publicités sur leur blog wordpress.com, et obtenir les revenus générés.

WordAds est géré en partenariat avec Federated Media. Cette entreprise se présente comme créatrice de business model pour les publieurs indépendants, avec des exigences de qualité. Le business model d’Automattic (via WordPress) est réalisé grâce à l’achat de fonctionnalités supplémentaires pour le blog : des templates graphiques et frameworks, des plugins, l’hébergement… WordAds constitue une autre source de financement pour l’entreprise.

Un ajout déroutant… et intouchable ?

L’annonce a surpris tout le monde : le refus de la publicité par WordPress était devenu un principe, malgré les demandes fréquentes des utilisateurs. Ils ont finalement cédé, avec cet argument : Google Adsense est d’une qualité pauvre, les utilisateurs de WordPress.com méritent mieux que ça. WordPress met en avant la qualité et la personnalisation de ce service (réservé à quelques blogueurs), conçu spécialement pour les créateurs indépendants. Très officiel mais pas forcément crédible : les critères de sélection pour utiliser ce service laissent sur le carreau un grand nombre d’utilisateurs de WordPress.

D’abord, ce service est réservé aux utilisateurs de WordPress.com, et uniquement à ceux qui ont un nom de domaine personnel. Étonnant pour un site qui a bâti son succès sur l’hébergement et le nom de domaine gratuits. Les blogueurs en dilettante, foyer de l’activité de WordPress.com, risquent de mal digérer.

Ensuite, des critères confus interviennent : la langue du blog (ce service se limitera-t-il au monde anglophone ?), la qualité du contenu et de l’engagement de la communauté… Plutôt difficiles à mesurer.

Enfin, la condition la plus polémique est le seuil de trafic requis. Les blogueurs craignent un appauvrissement de la qualité des contenus, au profit d’une rédaction faite pour plaire à WordPress et ses lecteurs, dans le seul but de générer des revenus.